Notre logo

Nous sommes très fiers de notre logo qui symbolise l’image de marque que nous voulons créer et partager ces prochaines années. L’aigle royal à tête blanche a été choisi comme emblème des États-Unis le 20 juin 1782 pour sa beauté et sa prestance. Pour nous, dans une version plus moderne, il représente l’oiseau maître qui dirige le ciel, le regard qui perce les nuages toujours plus haut, toujours plus loin. Il est le seul qui confronte la luminosité du soleil, il est un fonceur, toujours attiré par la lumière. Tout comme notre symbole, CBManagement voit grand et loin, nous voulons, d’ici 5 ans, être la référence en matière d’intelligence financière au Québec.

CBManagement

CBManagement est une nouvelle entreprise qui se spécialise dans l’investissement immobilier et la location de produits, de biens et de services connexes. Plus précisément, nous concentrons nos efforts à la création d’un mode de financement unique pour nos projets immobiliers dont la principale inspiration repose sur l’intelligence financière. Conséquemment, il va falloir prouver au cours des prochaines années, que l’on possède un produit unique, qui se distingue des autres, par sa qualité, sa rentabilité et son originalité. Notre philosophie d’affaires consiste à former une synergie mobilisatrice et participative pour tous les intervenants reliés à nos projets. Nous croyons à l’implication massive de nos partenaires pour répondre aux besoins précis de notre clientèle et ainsi concevoir des avantages spécifiques liés au produit et au service.

Nous n’avons qu’une seule mission: répondre à tous les besoins de notre clientèle et ce, sans aucune restriction. Nous ciblons deux secteurs d’activités pour le développement de nos affaire:

  • Le marché risidentiel, destiné à une clientèle mobile et fortunée qui désire louer une propriété luxueuse clé en main.
  • Le marché locatif, qui se traduit par l’acquisition d’immeubles locatifs construits au cours des 5 dernières années ou la mise en chantier de nouveaux immeubles en collaboration avec des entrepreneurs expérimentés.

Nous privilégions des environnements en forte croissance et des villes résolument engagées dans le développement responsable et dynamique de leur territoire. Les villes choisies doivent être vivantes et modernes et elles offrent obligatoirement une vaste gamme de loisirs et de commodités à ses résidents.

LE MARCHÉ RÉSIDENTIEL

Le marché résidentiel représente 25% de nos investissements. Plus particulièrement, nous ciblons des maisons unifamiliales de luxe dont le prix varie entre cinq cent mille et neuf cent mille dollars. Ces maisons sont offertes exclusivement en location et un service V.I.P. est proposé aux clients.

Le service V.I.P. inclue mais sans s’y limiter les offres suivantes:

  • Recherche et achat d’une maison selon les critères du client
  • Location d’une voiture de luxe
  • Location des biens meubles
  • Prise en charge de l’entretien ménager et paysager
  • Gestion des services ( Bell, Hydro-Québec, Vidéotron, etc. )
  • Location de bijoux et autres accessoires de luxe

Nos clients sont judicieusement sélectionnés et doivent répondre obligatoirement à trois critères:

  • Posséder une solide structure financière
  • Répondre à nos critères de « réputabilité »
  • Promouvoir notre marque de commerce

Puisque nous déployons une approche partenarial avec nos clients, nous leur assurons une confidentialité et une quiétude quant à leur profil personnel, familial et professionnel. CBManagement croit fermement en une approche commerciale dont la structure repose sur la confiance, le respect et surtout, sur des accords de réciprocité prospères, rentables et durables.

Le marché locatif

CBManagement est une entreprise de la nouvelle génération qui s’inspire des tendances économiques, culturelles et sociales. Nous croyons que le marché immobilier est en questionnement au Québec principalement celui qui touche les jeunes familles et la générations des 50 ans et plus. En conséquence, un retour vers le logement locatif est fortement probable au cours des prochaines années. La législation concernant l’accès à la propriété, la hausse des taux d’intérêts et le coût d’acquisition des terrains et maisons neuves sont trois des causes qui incitent les ménages à retourner vers les logements locatifs. Depuis 2012, les prêteurs et les assureurs hypothécaires sont assujettis à des conditions plus strictes. L’accès à la propriété étant plus difficile, les ménages choisissent le marché locatif pour se loger. De plus, le vieillissement du parc immobilier au Québec incite les jeunes familles et la génération des 50 ans et plus à se tourner vers des logements plus récents et souvent, sans apporter peu de changement à leur équilibre budgétaire.

Le marché locatif représente 75% de nos investissements. Nous désirons construire en partenariat avec un entrepreneur expérimenté un édifice multifamilial de moyenne densité comprenant au maximum 50 unités. Le projet doit être de qualité supérieure avec des matériaux modernes et de style contemporain. Le projet doit se démarquer par des unités de grandes dimensions et par la présence de matériaux de qualité. Idéalement, nous recherchons une zone où le taux d’inoccupation se situe en dessous de 3.6%. Les zones 33 et 34 sur la Rive-Sud de Montréal correspondent à notre critère.

En terminant, nous aimerions vous partager un exemple d’une tendance sociale importante qui incite CBManagement à investir dans le marché locatif. Le texte intitulé  » L’importance de l’aide au logement » est reproduit dans son intégralité. (Source CORPIQ)

L’importance de l’aide au logement

La CORPIQ a toujours fait valoir que l’aide financière directe aux ménages à faible revenu est préférable à la construction de logements sociaux qui coûtent en moyenne 185 000$ en plus de concurrencer le marché privé. Cette approche est d’autant plus pertinente en cette période où le taux d’inoccupation atteint son plus bas niveau en vingt ans et où la saine gestion des fonds publics est régulièrement mise en doute. En 2016, la CORPIQ a effectué des représentations et déposé des mémoires étoffés au gouvernement fédéral et provincial qui examinent actuellement les meilleurs moyens d’investir dans l’aide au logement. Les efforts portent fruit: ces deux dernières années, le gouvernement du Québec a réduit de moitié le budget consacré à la construction de logements sociaux  pour aussitôt réaffecter la somme au programme de supplément au loyer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer