Réfléchissons à ces deux situations:

« Les cadeaux ou faveurs consenties sont-ils de nature à influencer une négociation en cours, l’impartialité et l’honnêteté du bénéficiaire »

Un observateur externe pourrait-il y croire?

CBManagement est une entreprise qui croit fermement en l’éthique dans la conduite de ses affaires. Nous sommes conscient qu’évoluer dans un environnement financier expose la compagnie à des risques opérationnels et juridiques liés à un défaut d’intégrité et de transparence dans ses opérations. Conséquemment, deux pratiques sont clairement prohibées et entraînent immédiatement une cessations des affaires avec un individu ou une organisation. Il s’agit:

  • les pots de vin, qu’elles qu’en soient les modalités;
  • les paiements de facilitation payés à des fonctionnaires ou des employés d’institutions financières pour accélérer ou faire accepter des décisions administratives.

Nous sommes convaincus qu’il convient de s’interroger constamment pour s’assurer que CBManagement ne sorte pas du champ de la courtoisie normale ou des usages familiers pour entrer dans celui de la corruption ou du trafic d’influence. Nous considérons qu’il existe trois grands risques reliés à un comportement corporatif déviant quant à la corruption ou le trafic d’influence. Trois risques qui porteraient dangereusement atteinte à notre visibilité publique. Les risques économiques, d’image et de réputation sont, nécessairement, des risques qui freineraient le développement de la compagnie.

« Peu importe celui qui fait le premier pas, une entreprise ou un individu qui cède à la corruption s’expose, selon CBManagement, aux mêmes conséquences que celle ou celui qui prend l’initiative de proposer un pot-de-vin »

Pour nous l’éthique des affaires n’est pas négociable, elle est notre mode de vie organisationnelle et personnelle.

Christian Boutin, Président Directeur Général

Ce texte est largement inspiré par l’Association Transparence-International (France)

© Copyright 2017 par CBManagement | Tous droits réservés.